Françoise SOURIAU - Peintures en Touraine

Françoise SOURIAU - Peintures en Touraine

Presse


2016

Article Nouvelle république du 14/05/2016

 

Trois univers artistiques à la MJC 

 

 
Trois univers au pavillon Heller à partir de samedi.

Une fois n'est pas coutume, l'exposition que la MJC propose ne se fera pas à deux, mais à trois mains. Entendez par là avec trois artistes mais aussi trois techniques différentes, qui se rencontrent pour sublimer, du 14 au 22 mai, le pavillon Heller.
Un peintre, Françoise Souriau, qui peint avec son instinct ce que la vie lui dicte de faire de son talent artistique. Figuratif ou abstrait, qu'importe c'est sa sensibilité qu'elle couche sur la toile avec la douceur du pinceau et la violence de l'envie.
A ses côtés Jacques Louis. Lui c'est la matière qu'il façonne pour lui donner une âme. De cette force tranquille qu'il faut exercer pour que l'acier se plie à ses volontés naissent ses œuvres pour traduire ce qu'est sa vision de son art, un patchwork de matières comme un arc-en-ciel de sensibilité.
Sofi, seconde femme de cette exposition, travaille de ces mains l'argile ou la pierre, et si l'une des matières se laisse faire, l'autre résiste. Des formes naissent, dévoilant l'esquisse d'un corps saisi dans l'instantanéité d'un mouvement à jamais figé.
Cette exposition à trois mains et trois univers qui s'entrelacent, est l'assurance pour le public de ressortir de avec le sentiment d'avoir, l'espace d'un instant, fait le plein de sensations. Artistiques, bien sûr.

Parenthèse, exposition du samedi 14 au dimanche 22 mai, de 15 h à 19 h, au pavillon Heller, 23, rue du Commerce.


17/05/2016
0 Poster un commentaire

2013

 

La Nouvelle republique jeudi 19/12/2013

Quand l'artiste rencontre l'artisan

19/12/2013 05:25
Françoise Souriau a exposé chez Michaël Artilheiro.
 

Ce fut le déclic immédiat. Quand Françoise Souriau, une Ballanaise artiste-peintre, est entrée dans l'atelier Créarti pour demander un devis pour des travaux à son domicile, elle a tout de suite imaginé ses toiles exposées dans ce lieu. Il est vrai qu'ici, au 4, rue du Commerce, Michaël Artilheiro, artisan peintre en décor et bâtiment, a transformé son local en un véritable show-room.

Tout a été rénové avec goût : les sols, les murs, le plafond. Voilà quatre ans maintenant que Michaël est installé dans la commune. Il était auparavant basé à Artannes (pendant sept ans). La peinture, il connaît bien. Que ce soit du traditionnel ou du classique, mais aussi des décors, du stuc, du béton ciré, des fresques murales…
Alors quoi de mieux que des toiles pour donner vie à ces murs rénovés. François Souriau a ainsi pu en exposer une quarantaine. L'idée a séduit bon nombre de visiteurs et Michaël entend bien prolonger cette expérience avec d'autres artistes. Une nouvelle galerie d'art à Ballan-Miré ?

 


 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/communes/La%20Roche-Posay/n/Contenus/Articles/2013/07/12/Les-espaces-et-mouvances-irreels-de-Francoise-Souriau-1546645


07/08/2013
0 Poster un commentaire

2011 Nouvelle République

 Mardi 19 Juillet 2011

 

                                            

         

Samedi 9 avril 2011

 

 

         

                                                                       

 
                 

 


12/09/2011
0 Poster un commentaire

2010

Nouvelle République d'Indre et Loire du 11/12/2010

 

 

dans le cadre de mon exposition Marché de Noël

 

 


17/02/2011
0 Poster un commentaire

2008

La Nouvelle République du 24/12/2008

Ballan-Miré : le plaisir des yeux s'est refermé

     
Les classes se sont passionnées pour l'expo, posant mille et une questions.

Quelque fois le temps peut paraître trop court et c'est le cas pour l'exposition "au plaisir des yeux" de Françoise Souriau au pavillon Heller de Ballan-Miré. Pendant plus d'une semaine l'artiste est restée là à attendre le public, pour partager avec lui, le fruit de son travail. Tout avait commercé Vendredi 12 septembre par son vernissage où tous ses amis et les connaisseurs étaient venus découvrir en avant-première les nouvelles oeuvres de Françoise. Au cours de son discours inaugural, Françoise emprunta cette citation à Matisse : "Quant je mets un vert, ça ne veut pas dire l'herbe ; quand je mets un bleu, ça ne veut pas dire le ciel." Et c'est vrai que cela caractérise son oeuvre écleptique qu'elle explique ainsi : "il m'arrive souvent de faire plusieurs tableaux en même temps dans des styles tout à fait opposés tantôt du figuratif tantôt de l'abstrait selon ma sensiblilité, sans contraintes, ce qui explique la diversité de mes toiles." Mais sela donne un bel ensemble de peinture à l'huile travaillée au couteau. Tous les jours ou presque, une classe est venue la visiter. Ce jour-là, une classe de CE1 de Cécile Fradet de l'école Jean-Moulin. Et ce qui est certain c'est qu'à cet âge ou la sensibilité est à fleur de peau, ces enfants-là ont été touchés par la peinture de Françoise. Avec mille et une questions auxquelles l'artiste répondait à chaque fois. Etrangement le tableau qui leur a fait poser le plus de question était une oeuvre abstraite.
Sans doute parce que l'imagination des enfants est sans limite chacun y voyait une chose différente. Preuve s'il en est qu'en matière d'art, chacun le perçoit à sa manière, mais quand il sait parler au coeur des enfants, il parle alors à chacun de nous.

 

 

 


30/12/2008
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser